Documentation Espace élèves

Lorsqu’on parle de filière à suivre pour devenir décoratrice d’intérieur, il y en a de nombreuses, mais ce que l’on doit savoir en premier lieu, c’est que la profession est accessible sans diplôme – mais il est toujours préférable d’en avoir un si l’on souhaite bien percer dans le milieu. Aujourd’hui, il n’existe pas à proprement dit des cursus menant au métier de décorateur ou décoratrice d’intérieur, mais des formations connexes qui se prêtent bien au jeu à partir du bac et jusqu’au master. Zoom sur les filières possibles pour devenir décoratrice d’intérieur.

Rôle de la décoratrice d’intérieur

decorateur-interieur La décoratrice d’intérieur est sollicitée pour aménager un intérieur personnalisé au goût de son client, que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou de la création d’un espace intérieur. Avant de réaliser ses aménagements intérieurs, elle effectue une analyse complète des demandes de son client. Elle tisse ainsi les contours du projet suivant les goûts et les envies de celui-ci en matière de couleurs, de styles de décoration ou encore d’ameublement. Les tête-à-tête et les réunions entre la décoratrice et le client sont très importants puisqu’ils serviront à structurer le projet. Lorsqu’elle obtient toutes les informations qui sont des renseignements vraiment précieux, elle peut maintenant organiser le projet suivant tous les éléments à sa disposition.

La décoratrice d’intérieur fait partie des derniers intervenants sur l’aménagement d’un intérieur et elle a ainsi les cartes en main afin de le sublimer. Grâce aux plans 3D et à divers croquis, elle présente alors des maquettes à son client en veillant à concevoir, bien évidemment, des modèles aussi proches que possible de ce qu’il recherche. Les missions à faire dépendront du cahier des charges établi ensemble avec le client, que celui-ci soit un particulier ou une entreprise – elle s’adapte parfaitement à ses demandes. Dotée de nombreuses compétences, elle peut proposer de nombreux projets suivant les critères définis par le client.

Compétences et qualités requises pour exercer

decorateur-interieur La principale mission d’une décoratrice d’intérieur, c’est de mettre en valeur un intérieur en l’aménageant suivant les goûts et le budget de ses clients – il ne faut surtout pas qu’elle impose ses idées par ailleurs. Pour pouvoir répondre à cela, certaines compétences et qualités sont requises, dont voici les plus importants :

  • Une grande créativité et un excellent sens artistique ;
  • Être force de proposition et de persuasion tout en ayant le sens de la négociation – comme nous l’avons dit précédemment, il ne faut pas imposer ses idées dans ce milieu ;
  • Avoir un grand sens de l’écoute et du contact ;
  • Être minutieuse et habile de ses mains ;
  • Avoir le goût du dessin ;
  • Avoir des notions en architecture et en urbanisme ;
  • Avoir des connaissances des logiciels de DAO (dessin assisté par ordinateur) et de CAO (conception assistée par ordinateur) ;
  • Avoir une bonne connaissance de l’univers de la décoration en général ainsi que les normes de sécurité.

Des formations annexes et connexes à partir du CAP

decorateur-interieur La profession de décoratrice d’intérieur ne nécessite pas un diplôme dans la mesure où elle n’est pas règlementée contrairement au métier d’architecte d’intérieur. Mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas suivre une formation et d’ailleurs, il existe de nombreux cursus qui permettent d’exercer le métier de manière optimale et d’avoir toutes les cartes en main pour répondre aux demandes des clients, tant particuliers que professionnels. Les formations d’arts appliqués et des beaux-arts représentent les cursus les plus prisés.

Ainsi, si on vient de terminer son collège et que l’on souhaite s’orienter vers la profession de décoratrice d’intérieur, on peut alors commencer par se tourner vers un bac STD2A – sciences et technologies du design et des arts appliqués. En seconde, on prendra l’option culture et création design pour continuer vers une première STD2A. Sinon, il est possible de préparer un bac général puis faire une année de MANAA (mise à niveau en arts appliqués) avant de poursuivre un diplôme de niveau bac+2 pour aller plus loin : BTS design d’espace, BTS décoration, BTS agencement de l’environnement architectural, BTS ERA (étude et réalisation d’agencement)…

Avoir une licence aussi c’est bien pour travailler efficacement en tant que décoratrice d’intérieur. Ce ne sont pas les formations qui manquent, de la licence pro décoration au bachelor en architecture d’intérieur, en passant par la licence pro bâtiment en construction ou encore le bachelor design d’espace, mais également le DN MADE (diplôme national des métiers d’art et du design mention espace) et le DNA (diplôme national d’arts option design).

Des formations continues ou à distance

Certains instituts et écoles proposent par ailleurs des formations continues ou à distance pour apprendre la profession de décoratrice d’intérieur au rythme des étudiants, de 6 mois à 2 ans, voire 3 ans en fonction de leurs besoins et de leurs envies. Ces cursus leur permettent d’obtenir des certificats de qualification professionnelle (CQP) qui sont reconnus par les employeurs s’ils souhaitent d’abord intégrer une équipe avant de se lancer à leur propre compte par exemple.

Un cursus en école spécialisée

Sinon, le cursus en école spécialisée peut être intéressant si on souhaite mettre davantage les chances de notre côté. On peut ainsi s’inscrire dans une école de design, une école d’art ou encore une école d’architecture. Les formations en école spécialisée requièrent notamment de passer par une classe prépa en arts ou une MANAA si l’on n’a pas le bac STD2A. Pour les formations en école d’architecture par exemple, celles-ci sont pour la plupart reconnues par le CFAI (conseil français des architectes d’intérieur) – il faut savoir qu’une architecte d’intérieur peut également travailler en tant que décoratrice d’intérieur, mais pas le contraire.

Categories: Décoration / Design