Documentation Espace élèves

En 2007, l’obligation de vacciner tous les enfants par le BCG, vaccin contre la tuberculose, a été levée. Ce vaccin permet pourtant d’éviter les méningites et les milliaires (formes graves de la maladie) à 75%. D’autres vaccins comme le VHB contre l’hépatite B, accusé de provoquer la sclérose en plaques ou le rotavirus contre les gastro-entérites, pouvant engendrer des symptômes graves et entraîner des hospitalisations en masse, ont également été sur le « grill », tout comme le ROR, vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole ou le vaccin contre la papillomavirus, vaccin contre les infections sexuellement transmissibles …

La France reste aujourd’hui l’un des derniers pays imposant certains vaccins comme le tétanos, la polio ou la diphtérie, alors que certains s’élèvent pour la liberté des vaccinations. Pourtant, la vaccination permet de couvrir une partie des risques et a un rôle préventif, comme s’en défend le Haut Conseil de la Santé Publique. Ex. : la coqueluche (maladie infectieuse) qui revient en force et dont les cas pourraient fortement augmenter si l’on arrêtait de vacciner.

Une question se pose alors:

 » faut-il  vacciner nos enfants et quels sont les risques ?  » Le mieux étant d’en parler avec son médecin traitant, afin de faire le tri !

Categories: Enfance

Share via
Copy link
Powered by Social Snap